Vous êtes ici :   Accueil » Reimplantation à Montreux
Nous contacter
Diaporamas
Photorama
Vidéos
Visites

 467531 visiteurs

 27 visiteurs en ligne

Réimplantation des cellules souches

MONTREUX Mercredi 12 mars 2014

   Josiane, Alexandre et moi sommes partis la veille car je ne voulais pas avoir 4 heures de voiture dans les jambes et me lever à l’aube le jour de l’opération (nous avons dormi dans un hôtel à Thonon les Bains). Je remercie vivement Jacques qui viendra à Montreux récupérer Alex pour le ramener à la maison.

   L’accueil à la clinique est comme à Tel Aviv : *****. Les explications sont claires et je signe la xième décharge de responsabilité avant l’endormissement et la rapide opération (-d’une heure de dodo). Le réveil est aussi cool qu’en Israël, je reste allongé pendant deux heures et suis transféré dans ma chambre où j’ai droit à un bon goûter. Jusque là, tout va bien mais les premières douleurs apparaissent dans la soirée.

   Vers les 5-6 h du matin, cela devient difficilement supportable (je dirai 8-9 sur une échelle de 10) ; ma tête et le bas du dos (bien en dessous de la piqûre) sont prêts à exploser, j’ai du mal à remuer la tête tant la nuque est raide. Heureusement, les anti inflammatoires et antalgiques sont efficaces pendant 3-4 heures et je peux en reprendre tous les 6 heures.

   Le médecin me confirme que ce sont les effets indésirables du geste technique de réimplantation (surpression locale dans la colonne vertébrale) et sans rapport avec les cellules souches. C’est une méningite : inflammation des méninges (sans infection). Il parait que les femmes connaissent ça parfois !!!!

   Devant mon insistance, Josiane ira se promener le long du lac qu’elle trouve magnifique : la promenade des anglais sans voiture avec tout plein de fleurs, plantes, cygnes et autres volatiles aquatiques. Par contre, la pollution qui ne connait pas de frontières est aussi présente qu’en France.

   Une discussion avec les infirmières (j’ai eu 6 françaises et 1 croate) me confirme que la clinique de Montreux n’est là que pour effectuer un geste technique. Ils ne connaissent quasiment rien du traitement israélien.

   Le retour à Landry se passe très bien car j’ai eu une perfusion d’antalgique et anti inflammatoire juste avant le départ. Aujourd’hui, dimanche, j’ai encore un peu mal au bas du dos (1-2 sur 10), à peine fatigué malgré la soirée d’anniversaire de Gérald que je ne voulais pas rater (samedi).



Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

DON / ADHESION

Pour soutenir Gilles et Josiane dans l'équipement de leur maison en matériel médical ainsi que pour de potentiels traitements vous avez la possibilité ici de réaliser des dons et d'adhérer à  l'association. Tous les dons sont anonymes, nous ne divulguons pas leur auteur ni leur montant.

EFFECTUER UN DON

ADHERER A L'ASSOCIATION

L'association
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
294 Abonnés